acheter cefixime online methotrexate mg http://www.ville-tence.fr/?cmJ=G2897&cmC...
  • commande naproxen provera vente commande nolvadex
  • buy contribute cs5 http://opencourses.emu.edu.tr/cohort/upd... buy microsoft office 2007 enterprise edition
    buy adobe creative suite cs3 design premium 
    windows 7 ultimate license only 
    buy office home and student 2010 
    http://www.journeeseconomie.org/index.ph... 
    pharmacy that sell both viagra and dapoxetine 
    viagra soft tabs 
    levitra low cost viagra trial offer http://www.toulouse-les-orgues.org/?page...
    buy intuit quicken 2009 http://www.ncld.org/?pk_n=2695&pk_kwd=37...

    Le défroqué (Léo Joannon, 1954)

    Dans un camp de prisonniers en Allemagne, l’ami d’un prêtre défroqué se voit naître une vocation au moment du décès de l’aumônier.

    Cabotinage halluciné de Pierre Fresnay, dramatisation pas toujours judicieuse, épaisseur du trait…Le défroqué est un film excessif dans ses effets qu’il serait facile de condamner au nom du bon goût classique. Mais cet excès est aussi la marque de la liberté et de la sincérité jusqu’au-boutiste d’un auteur, Léo Joannon, dont le film atteint une certaine grandeur si ce n’est une grandeur certaine. Voir la fin grand-guignol qui pousse la logique dialectique jusqu’à un sublime paroxysme.

    Tags: , , ,

    Comments are closed.