viagra cost in australia ordering viagra online australia sildenafil citrate online australia
do i need a script for viagra in australia availability of viagra in australia pfizer viagra price in australia
can you get zovirax cream over the counter dermovate clobetasol propionate cream buy buy generic nolvadex can you get zovirax cream over the counter orlistat sale en antidoping renova mexico pharmacy kamagra gel australia viagra in australia over the counter is it legal to import viagra to australia viagra generico online italia comprar viagra en españa viagra receptfritt länder
buy cipro online overnight azithromycin prescription online azithromycin price

Le défroqué (Léo Joannon, 1954)

Dans un camp de prisonniers en Allemagne, l’ami d’un prêtre défroqué se voit naître une vocation au moment du décès de l’aumônier.

Cabotinage halluciné de Pierre Fresnay, dramatisation pas toujours judicieuse, épaisseur du trait…Le défroqué est un film excessif dans ses effets qu’il serait facile de condamner au nom du bon goût classique. Mais cet excès est aussi la marque de la liberté et de la sincérité jusqu’au-boutiste d’un auteur, Léo Joannon, dont le film atteint une certaine grandeur si ce n’est une grandeur certaine. Voir la fin grand-guignol qui pousse la logique dialectique jusqu’à un sublime paroxysme.

Tags: , , ,

Comments are closed.