viagra bestellen erfahrung kamagra billigast http://php.trinity.edu/mathtut/sites/def... sildenafil citrate en ligne http://www.sust.edu/department/che/heqep... viagra auf rezept http://epiphys.emn.fr/ecrire/lip/index.p... acheter zyban online http://epiphys.emn.fr/ecrire/lip/index.p...
forum viagra pour femme acheter apcalis jelly http://ethics.arizona.edu/sites/default/...
acquisto viagra senza ricetta viagra ohne rezept legal achat cialis générique avec paiement carte bleu http://epiphys.emn.fr/CACHE/epiphys/inde... cialis prix http://epiphys.emn.fr/CACHE/epiphys/inde... ordering champix without a perscription bupropion buy no prescription http://sonor.ulb.ac.be/?page=604615&pi=6... buy kamagra oral jelly levitra shop http://www.usahops.org/seminar.php?ids=2...

Le défroqué (Léo Joannon, 1954)

Dans un camp de prisonniers en Allemagne, l’ami d’un prêtre défroqué se voit naître une vocation au moment du décès de l’aumônier.

Cabotinage halluciné de Pierre Fresnay, dramatisation pas toujours judicieuse, épaisseur du trait…Le défroqué est un film excessif dans ses effets qu’il serait facile de condamner au nom du bon goût classique. Mais cet excès est aussi la marque de la liberté et de la sincérité jusqu’au-boutiste d’un auteur, Léo Joannon, dont le film atteint une certaine grandeur si ce n’est une grandeur certaine. Voir la fin grand-guignol qui pousse la logique dialectique jusqu’à un sublime paroxysme.

Tags: , , ,

Comments are closed.