buy sildenafil citrate tablets viagra professional price cost of sildenafil 50mg zovirax pills over the counter uk how does nolvadex work buy thyroxine tablets australia ventolin 4mg tabs fluconazole side effects hives buying fluconazole online
viagra online melbourne viagra commercial australian actress buy viagra australia paypal
walmart pharmacy paxil do you need a prescription for bupropion inderal la 60 mg half life acheter dostinex en ligne anafranil sans ordonnance voltaren sans recette
viagra france pharmacie en ligne vente generique cialis cialis thailande

L’héritière (William Wyler, 1949)

Un beau jeune homme sans le sou fait la cour à une héritière…

Hauteur de vue et fluidité font que le style suprêmement classique de William Wyler n’est ici pas très éloigné de celui du grand Otto Preminger. L’écriture est suffisamment subtile et dialectique pour ménager le mystère autour des intentions et motivations de chacun des protagonistes du drame. Tous sont interprétés avec justesse, sans caricature ni cabotinage. Le réalisateur assume parfaitement les origines théâtrales du huis-clos qu’il met en scène et la pertinence de chaque cadrage montre l’intelligence spécifique du cinéma qui pouvait être la sienne.

Tags: , , , ,

Comments are closed.