Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/cfouchet/public_html/films/wp-blog-header.php:6) in /home/cfouchet/public_html/films/wp-includes/feed-rss2-comments.php on line 8
Commentaires pour http://films.nonutc.fr Tue, 15 Jul 2014 12:25:32 +0000 hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.3.2 Commentaires sur My way home (Bill Douglas, 1978) par admin http://films.nonutc.fr/2014/07/15/my-way-home-bill-douglas-1978/comment-page-1/#comment-951448 admin Tue, 15 Jul 2014 12:25:32 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=10724#comment-951448 le premier mérite d'être vu quand même. le premier mérite d’être vu quand même.

]]>
Commentaires sur My way home (Bill Douglas, 1978) par Dédé http://films.nonutc.fr/2014/07/15/my-way-home-bill-douglas-1978/comment-page-1/#comment-951369 Dédé Tue, 15 Jul 2014 11:17:16 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=10724#comment-951369 on ne peut pas vous reprocher de ne pas aller droit au but Christophe ! Souvent entendu parler de cette saga, jamais été tenté. Vos avis me confortent dans cette position. on ne peut pas vous reprocher de ne pas aller droit au but Christophe ! Souvent entendu parler de cette saga, jamais été tenté. Vos avis me confortent dans cette position.

]]>
Commentaires sur Lili (Charles Walters, 1953) par admin http://films.nonutc.fr/2014/07/04/lili-charles-walters-1953/comment-page-1/#comment-943926 admin Fri, 11 Jul 2014 12:04:34 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=10658#comment-943926 j'ai vu Easter parade et High society qui sont deux films que j'aime bien. Mais on est loin de l'attachante singularité de Lili. j’ai vu Easter parade et High society qui sont deux films que j’aime bien. Mais on est loin de l’attachante singularité de Lili.

]]>
Commentaires sur Lili (Charles Walters, 1953) par Dédé http://films.nonutc.fr/2014/07/04/lili-charles-walters-1953/comment-page-1/#comment-943605 Dédé Fri, 11 Jul 2014 09:54:24 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=10658#comment-943605 merci de la précision... et bien vu ! Oui, j'adore Charles Walters que d'aucuns ont judicieusement surnommé "le quatrième mousquetaire du musical à la MGM". Je suppose que vous avez vu Easter Parade, The Barkleys of Broadway et High Society, remake en musique d'Indiscrétions: tous très bons. merci de la précision… et bien vu !

Oui, j’adore Charles Walters que d’aucuns ont judicieusement surnommé « le quatrième mousquetaire du musical à la MGM ». Je suppose que vous avez vu Easter Parade, The Barkleys of Broadway et High Society, remake en musique d’Indiscrétions: tous très bons.

]]>
Commentaires sur Lili (Charles Walters, 1953) par admin http://films.nonutc.fr/2014/07/04/lili-charles-walters-1953/comment-page-1/#comment-940505 admin Thu, 10 Jul 2014 09:18:38 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=10658#comment-940505 c'est en référence à une certaine tendance, verbeuse et absconse, de la critique parisienne dont c'est (ou ce fut) une des locutions favorites. Content que ça vous ait plu sinon. c’est en référence à une certaine tendance, verbeuse et absconse, de la critique parisienne dont c’est (ou ce fut) une des locutions favorites.

Content que ça vous ait plu sinon.

]]>
Commentaires sur Lili (Charles Walters, 1953) par Dédé http://films.nonutc.fr/2014/07/04/lili-charles-walters-1953/comment-page-1/#comment-940428 Dédé Thu, 10 Jul 2014 08:40:44 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=10658#comment-940428 je suis tout à fait d'accord avec vous, c'est un véritable joyau de la comédie musicale. Sa modestie m'a énormément touché. Allez, soyons fou, c'est mon musical préféré avec Tous en scène de Minnelli. "un blog où on ne vous parlera JAMAIS de "proposition de cinéma"" C'est en référence à quoi ? je suis tout à fait d’accord avec vous, c’est un véritable joyau de la comédie musicale. Sa modestie m’a énormément touché. Allez, soyons fou, c’est mon musical préféré avec Tous en scène de Minnelli.

« un blog où on ne vous parlera JAMAIS de « proposition de cinéma »"
C’est en référence à quoi ?

]]>
Commentaires sur Une vie difficile (Dino Risi, 1961) par Fais-moi très mal mais couvre-moi de baisers (Dino Risi, 1968) « avis sur des films http://films.nonutc.fr/2013/12/23/une-vie-difficile-dino-risi-1961/comment-page-1/#comment-873201 Fais-moi très mal mais couvre-moi de baisers (Dino Risi, 1968) « avis sur des films Tue, 10 Jun 2014 10:24:14 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=9550#comment-873201 [...] qui précède) l’esprit de synthèse propre aux chefs d’oeuvre de Dino Risi (tel Une vie difficile). Fais-moi très mal mais couvre-moi de baisers est ainsi d’autant plus emblématique de la [...] [...] qui précède) l’esprit de synthèse propre aux chefs d’oeuvre de Dino Risi (tel Une vie difficile). Fais-moi très mal mais couvre-moi de baisers est ainsi d’autant plus emblématique de la [...]

]]>
Commentaires sur Le tueur du Montana (Gunsmoke, Nathan Juran, 1953) par dr orlof http://films.nonutc.fr/2014/06/06/le-tueur-du-montana-gunsmoke-nathan-juran-1953/comment-page-1/#comment-871197 dr orlof Sun, 08 Jun 2014 21:55:33 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=10559#comment-871197 Ah oui, je suis entièrement d'accord. Effectivement, un western "estimable et plaisant" Ah oui, je suis entièrement d’accord. Effectivement, un western « estimable et plaisant »

]]>
Commentaires sur Furie (Brian De Palma, 1978) par admin http://films.nonutc.fr/2009/10/02/furie-brian-de-palma-1978/comment-page-1/#comment-863653 admin Tue, 03 Jun 2014 13:13:05 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=1492#comment-863653 dans mon souvenir (assez lointain), la laideur des images de synthèses se justifie si on considère qu'elles ne représentent pas des extraterrestres mais des intelligences artificielles (soit...des images de synthèse représentant des images de synthèse) d'accord sur la magnifique fluidité de ce film dans mon souvenir (assez lointain), la laideur des images de synthèses se justifie si on considère qu’elles ne représentent pas des extraterrestres mais des intelligences artificielles (soit…des images de synthèse représentant des images de synthèse)

d’accord sur la magnifique fluidité de ce film

]]>
Commentaires sur Furie (Brian De Palma, 1978) par Dédé http://films.nonutc.fr/2009/10/02/furie-brian-de-palma-1978/comment-page-1/#comment-863149 Dédé Mon, 02 Jun 2014 18:06:08 +0000 http://films.nonutc.fr/?p=1492#comment-863149 pendant longtemps je me suis abstenu de voir Mission to Mars au vu de sa sinistre réputation, mais après avoir constaté qu'il était admiré par une chapelle de cinéphiles ma curiosité l'a quand même emporté. Eh bien j'aurais tendance à trouver moi aussi qu'il s'agit du meilleur De Palma ! Le film a pourtant des défauts majeurs: à partir du moment où les "missionnaires" retrouvent Don Cheadle, le meilleur est déjà derrière. Ça tourne à l'exercice SF/survival un peu bateau et les découvertes des astronautes ne sont pas très intéressantes. Quant au final, force est de constater qu'il est fondamentalement assez niais - avec accessoirement des images de synthèses peu heureuses. On se serait aussi volontiers passé d'acteurs aussi peu subtils que Jerry O'Connell ou Don Cheadle qui tranchent avec l'excellence de Gary Sinise et Tim Robbins. Mais je trouve toute la première partie (en gros, du barbecue à l'arrivée des sauveteurs sur Mars) formidablement fluide, dense, émouvante, avec plusieurs passages en état de grâce (Robbins et sa femme qui dansent sur du Van Halen). Rien que pour ça, l'opprobre que porte le film me paraît franchement immérité. pendant longtemps je me suis abstenu de voir Mission to Mars au vu de sa sinistre réputation, mais après avoir constaté qu’il était admiré par une chapelle de cinéphiles ma curiosité l’a quand même emporté. Eh bien j’aurais tendance à trouver moi aussi qu’il s’agit du meilleur De Palma ! Le film a pourtant des défauts majeurs: à partir du moment où les « missionnaires » retrouvent Don Cheadle, le meilleur est déjà derrière. Ça tourne à l’exercice SF/survival un peu bateau et les découvertes des astronautes ne sont pas très intéressantes. Quant au final, force est de constater qu’il est fondamentalement assez niais – avec accessoirement des images de synthèses peu heureuses. On se serait aussi volontiers passé d’acteurs aussi peu subtils que Jerry O’Connell ou Don Cheadle qui tranchent avec l’excellence de Gary Sinise et Tim Robbins. Mais je trouve toute la première partie (en gros, du barbecue à l’arrivée des sauveteurs sur Mars) formidablement fluide, dense, émouvante, avec plusieurs passages en état de grâce (Robbins et sa femme qui dansent sur du Van Halen). Rien que pour ça, l’opprobre que porte le film me paraît franchement immérité.

]]>